En 1636, des soulèvements dans les campagnes apparaissent contre les tailles en Angoumois et au Périgord. Princes catholiques et princes protestants allemands se font la guerre. Le 8 novembre 1620 à la bataille de la Montagne Blanche, les troupes catholiques de la Sainte Ligue commandés par Tilly et Maximilien de Bavière battent les protestants de Frédéric V. Ce dernier vaincu perd son État, est banni de l'empire et se réfugie dans les Provinces-Unies. L’armée impériale est écrasée. Puis, en août 1619, les Bohémiens conduits par le comte de Thurn battent une armée impériale et menacent Vienne ; mais cet avantage est momentané[24]. La lutte entre les deux royaumes n'est pas suspendue par les traités de Westphalie qui mettent fin en 1648 à la guerre de Trente Ans, mais continue jusqu'en 1659 avec la signature du traité des Pyrénées. Wallenstein attaque les Suédois et les repousse en septembre 1632. La France, où la guerre a été l'occasion d'une augmentation importante de la fiscalité royale et du renforcement de l'absolutisme, commence à prendre la première place en Europe. Cette même année, le sort des armées en Italie du Nord fait rentrer les États de Savoie dans la dépendance de la France[80]. 1635 : Sièges de Boulay, Darney, Saint-Mihiel et Charmes. Au début du XVIIe siècle l'Allemagne est divisée religieusement. En 1636 cela faisait déjà dix-huit ans que l'Europe était en guerre. Guerre de 10 ans Fraisans et les horreurs de la guerre (1636 - 1648) - par Pierre Milleret - Documents personnels. En Bohême, les responsables de la révolte sont condamnés à mort (exécution de 27 leaders protestants tchèques à Prague le 21 juin 1621[28]), la Lettre de majesté de Rodolphe II est révoquée[29], une intense campagne de restauration du catholicisme et de germanisation est entreprise. L'Espagne s'intéresse aux affaires allemandes car Philippe III d'Espagne est un Habsbourg et possède des territoires bordant à l'ouest certains États allemands. Les Suédois prennent Fénétrange, Sarrebourg et Blâmont. Depuis la paix d'Augsbourg de 1555, les princes allemands choisissent leur religion (catholique, ou protestante soit la confession luthérienne ou la confession calviniste) et l'imposent à leurs sujets. En Allemagne, les Suédois après avoir battu les Impériaux en octobre sont repoussés en Poméranie. Ce traité donne au royaume un contour proche de celui qu’on connaît aujourd’hui. Les différents traités signés en Westphalie en 1648 sont décisifs pour l'avenir de l'Europe. La guerre de Trente Ans est une suite de conflits armés qui ont déchiré l’ Europe de 1618 à 1648. Lennart Torstenson Cependant, après de brillants débuts, la France se retrouva dans une position délicate. Wallenstein, qui rêve de se constituer un royaume en Europe centrale, n'exploite pas l'avantage sur les Suédois et négocie avec les ennemis de l'empereur Ferdinand II. Latest . Trois princes, à la tête de troupes de mercenaires, restent en armes : le comte Ernst von Mansfeld, le plus redoutable, retourne vers les rives du Rhin avec 20 000 hommes ; les deux autres, Christian de Brunswick et Georg Friedrich de Bade-Durlach ont chacun quinze mille hommes. L'objectif de la campagne est alors de parvenir à placer la Picardie occidentale à couvert après la protection réussie de son flanc oriental en 1637. Martin H., 1860, Les Espagnols tiendront la cité 10 années durant, jusqu'à sa reconquête par les maréchaux, On pourra se reporter à la carte donnée par, Un arbre généalogique, partiel, peut être consulté dans l'ouvrage de, Mémoire des guerres de la Comté de Bourgogne, Alfred Börckel, Mainz als Festung und Garnison von der Römerzeit bis zur Gegenwart, Verlag von J. Diemer, Mayence, 1913. En juillet 1647, le frère de l'empereur, l'archiduc Léopold, gouverneur général des Pays-Bas espagnols, reprend la place forte de Landrecies conquise onze années auparavant[l]. En mai des troupes françaises entrent en Catalogne, qu'elles doivent cependant évacuer dès l'automne 1642. En Picardie (terre française), les Français s'emparent, en 1636 de plusieurs forteresses ce qui leur permet de verrouiller la frontière avec le Hainaut et l'Artois (à l'époque provinces espagnoles]. Turenne veut le rejoindre, dans des conditions difficiles en raison de l'indiscipline de ses soldats, et Mercy en profite pour lui infliger la défaite de Mergentheim. Par ailleurs, la France agit en sous-main pour les convaincre qu’ils ont intérêt à limiter les pouvoirs de l’empereur. 18 mars : les Grisons, alliés à l’Autriche depuis le 1 er novembre 1636, se soulèvent contre la France [4]. Ces chiffres, issus de l'historiographie du XIXe siècle, basée sur les écrits de témoins horrifiés, n'ont pas été confirmés par des enquêtes de démographie historique. Le conflit s'internationalise avec des combats sur mer et dans les colonies où les Espagnols font face aux Hollandais puis aux Portugais (après 1640). Les populations sont décimées par les armes, les exactions de la soldatesque, les dégâts innombrables, les disettes qui s'ensuivent, les épidémies[101]. Cette guerre a impliqué l'ensemble des puissances européennes selon qu'elles étaient pour ou contre le parti de l'empereur, à l'exception de l'Angleterre et de la Russie — qui ont néanmoins indirectement œuvré contre le parti des Habsbourg. L'Europe se dirige vers un système d'armée de métier : les effectifs de l'armée permanente augmentent, en France, de manière exponentielle. Au sud les Habsbourg sont en difficultés. À la fin, Fribourg reste impériale mais les Français se rendent maîtres de la vallée du Rhin[89]. En 1625, Christian IV de Danemark se décide à intervenir dans le conflit. on y découvre une des premières guerre de guérilla moderne en Europe occidentale. • 1 janvier : Antonio van Diemen est nommé gouverneur général de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales (fin en 1645) . Battu sur tous les terrains, l'empereur est contraint d'accepter de conclure les négociations de paix qui ont été entamées en 1643. Johann von Aldringen † Avril-octobre : grande sécheresse dans le Centre et le Massif Central. En ce sens, ces accords révèlent la fin d'un ordre et l'établissement progressif puis la domination d'un nouveau. Ces souverains régnants qui s’affrontent si longuement ont d'étroites parentés : Les dégâts causés par les combats et la circulation incessante des troupes armées en campagne ou en débandade sont considérables, parfois inouïs. Elle stipule que : Les tensions politiques et économiques s'accroissent entre les puissances européennes au début du XVIIe siècle. du Grand siècle / F. Bluche, 2005 Domaine(s) : 944. La France est reconnue comme propriétaire des Trois-Évêchés (Metz, Toul et Verdun) et elle annexe une grande partie de l'Alsace. Après la paix de Westphalie en 1648, la guerre continue entre la France et l'Espagne et ne se termine qu'à la Paix des Pyrénées en 1659. Paris est donc directement menacé, mais Louis XIII parvient à reprendre Corbie le 14 novembre[71]. La Guerre de Trente Ans avait débuté en 1618. Ainsi, la reconquête du château de Bohain, et les prises de Landrecies le 26 juillet 1636, de Maubeuge et de La Capelle respectivement les 5 août 1636 et 28 septembre 1636[76] sécurisent Thiérache et Vermandois des coups de force de détachements de cavalerie croate impériale qui sévissent en Picardie, à partir de 1636, depuis les collines d'Artois et le Hainaut[77]. Depuis la paix d'Augsbourg de 1555, les princes allemands choisissent leur religion (catholique, ou protestante soit la confession luthérienne ou la confession calviniste) et l'imposent à leurs sujets. Un conflit assez peu commun (et relativement méconnu), partie intégrante de la Guerre de Trente Ans, et qui se déroule dans l'est de la France. La guerre de Hollande : ayant isolé les Hollandais en négociant la neutralité de l'Angleterre et de la Suède, Louis XIV lança en 1672 ses armées contre les Provinces-Unies calvinistes, . Tilly est battu, et blessé à mort en avril 1632. Il reprend son projet de rejoindre les Suédois pour se diriger vers Vienne, impose un traité à Maximilien de Bavière mais reçoit l’ordre de revenir sur le Rhin. Le décor est en place pour la conflagration. Malgré la rivalité des deux familles, ils ont en commun l’idéal monarchique, le désir de conforter le catholicisme contre les protestants et les Turcs, toujours menaçants à l’est. Il reçoit l'aide financière de la France (mais il s'engage à maintenir le catholicisme en Bavière). Si elle n'a pas regagné son influence au sein de l'Empire, l', les portraits de Tilly, Wallenstein, etc., en chefs de guerre par. C’est le début de l’une des plus grandes guerres civiles déclenchées par des paysans. Février : Les Espagnols envahissent le duché de Parme [ 21 ] . Après ces combats, les calvinistes, encore peu nombreux en Allemagne, se sentent les plus menacés, et fondent la Ligue de l’Union Évangélique sous la direction de l’électeur Frédéric V du Palatinat, époux d’Élisabeth Stuart, fille de Jacques Ier d’Angleterre[9]. 1635 : novembre, Sac de Saint-Nicolas-de-Port. Souvent les armées française et suédoise coordonnent leur action ou tentent de se rejoindre pour forcer l’ennemi commun. Quant au niveau religieux, le principe exprimé par la maxime latine Cujus regio, ejus religio (mot à mot : « à qui appartient la région, de celui-là la religion ») se voit réaffirmé. L'éphéméride pittoresque et insolite, les événements historiques du … En 1645, les Suédois sont victorieux en Bohême, en Moravie et en Silésie. (1636) Histoire France, Patrimoine. Dans le cadre de sa politique de soutien aux projets culturels et patrimoniaux, la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA) a apporté depuis 2014 et pendant près de 6 années, son soutien à Hortus Editions pour la publication de la collection "Les musiciens et la Grande Guerre… Les Suédois doivent respecter le culte catholique et l’indépendance de la Bavière. Des fortunes colossales sont ainsi amassées sur le malheur des populations par des hommes sans scrupules tels que Wallenstein lui-même, Liechtenstein, Gottfried Heinrich zu Pappenheim ou Hans de Witte. Les traités seront signés en 1648 en Westphalie. Ferdinand II ne peut que rappeler Wallenstein[50]. Rejoint par le duc d’Enghien, il rencontre les Impériaux à la seconde bataille de Nördlingen, le 3 août, où Mercy est tué. A partir de 1635, la France est engagée dans la guerre de Trente Ans. dépendant du . Corbie (Somme) -- 1636 (Sièges) ... Perrin des guerres et des batailles de l'hist. La lettre de majesté est annulée et les rebelles sont exécutés. Ils ont été l'objet de débats importants. Wallenstein s’est lui-même toujours abstenu de trop aider Tilly lorsqu’il en a eu la possibilité : alors que ce dernier est toujours motivé par sa fidélité à ses convictions et à son camp, Wallenstein est principalement mû par l’ambition personnelle. Ferdinand, élevé par les jésuites est un catholique fervent et intransigeant. Cest Marie de Médicis, sa mère, qui assure la transition jusquen 1617.